• Accueil
  • Le Pro Hexis Supercross à l’heure de la finale

Le Pro Hexis Supercross à l’heure de la finale

C’est samedi soir, sur le nouveau circuit de Toulouse Muret que va se jouer la cinquième et dernière épreuve du Pro Hexis Supercross 2018. Adrien Escoffier et Gregory Aranda sont bien placés pour y décrocher un premier titre dans une discipline ou ils excellent, mais avec trois manches au programme de chaque catégorie rien n’est joué !

En l’espace de trois mois et autre rounds, la hiérarchie s’est décantée en SX1 comme en SX2, sans pour autant que rien ne soit définitivement acquis ; en effet avec trois finales par soir et soixante points à distribuer dans chaque catégorie Pro (deux finales et quarante points chez les amateurs) le suspens devrait rester entier jusqu’aux alentours de 22h45, heure de départ de la troisième et dernière manche SX2.

Toulouse Muret à l’heure du SX

Après deux éditions sur le site de Grenade, c’est sur un tout nouveau circuit imaginé et construit par Loic Marey que le Supercross déménage et que va se clôturer le Pro Hexis 2018. Habitué à tracer des pistes un peu partout dans le monde, Loic a mis toute son expérience dans ce nouveau projet qui va donc être inauguré de la plus belle des façons en accueillant les gros bras du Supercross Français.

Escoffier en position de force

Leader du SX2 avec 18 points d’avance sur Thomas Do, Adrien Escoffier possède en quelque sorte un ‘joker’ puisque chaque finale rapporte 20 points. Une fois ré accoutumé à la catégorie SX2 et adapté à sa nouvelle monte, l’officiel Honda SR a mis le turbo en remportant les cinq dernières finales ! Il a de ce fait pris un net ascendant sur Thomas Do, Anthony Bourdon et Arnaud Aubin qui restent en l’absence de Yannis Irsuti blessé ses principaux rivaux. Tous ont remporté au moins une finale et squattent les podiums, Thomas et Anthony étant les mieux placés pour accompagner Adrien sur le podium final du Pro Hexis. Sur quelle marche ? Réponse samedi soir ! Si tous quatre auront des supporters derrière eux, ils ne seront pas forcément les plus encouragés car deux ‘locaux’ entendent bien jouer les trouble fêtes, venus en voisins depuis Albi. Calvin Fonvieille fera sa rentrée sur le Pro Hexis après sa blessure au poignet, alors que Julien Roussaly aura à cœur de confirmer sa montée en puissance avec plusieurs top cinq depuis le début de saison.

Aranda calculateur ?

Leader du SX1 malgré sa blessure qui l’empêcha de disputer deux manches à la Bosse de Bretagne, Greg Aranda est plus habitué à tout donner en course plutôt qu’à gérer… Il va lui falloir calculer pourtant ce weekend, car avec neuf et dix points d’avance sur Charles Lefrançois et Fabien Izoird il n’est à l’abri de rien ! Si Fabien l’a rarement battu cette saison à la régulière, Greg a trop de métier pour savoir qu’il va lui falloir se méfier du sextuple champion de France, tout en méfiant de Charles auteur d’un sans faute cette saison. Et la donne se complique un peu plus quand on sait que Thomas Ramette (auteur du triplé à La Bosse) et Cédric Soubeyras (auteur du triplé à Chaumont) joueront les outsiders dans ce combat à trois, eux même n’ayant aucune chance de titre suite à leur absence à plusieurs épreuves. Autres animateurs capables de s’immiscer dans le haut du classement, Xavier Boog vainqueur à Brienon, Nicolas Dercourt auteur d’un podium à Chaumont et Nicolas Aubin sur un podium à Fresnes seront eux aussi à surveiller de près par les trois candidats au titre !

Du FMX et des artifices

Ingrédient indispensable d’un Supercross réussi, le Freestyle sera aussi de la partie avec trois shows au cours de la soirée, tandis qu’un feu d’artifice clôturera la soirée sur le coup de 23h00. Les portes du ‘stade’ ouvriront dès 15h00 pour assister aux essais, le lancement de la soirée étant prévu à 19h30 pour donner le coup d’envoi des huit manches de la soirée (2 pour les amateurs, 3 pour le SX2 et autant pour le SX1).

Les billets seront en vente aux guichets, pour ceux qui n’auront pas réservé à l’avance sur le site http://bit.ly/2uGkxz4