• Accueil

La saison de Motocross n’est pas encore terminée que celle de Supercross s’ouvre déjà à l’approche des beaux jours ! Ainsi dans une semaine c’est à Châteauneuf les Martigues que sera donné comme l’an passé le coup d’envoi de la Coupe Pro Hexis Supercross, qui entre dans sa troisième année d’existence.

Emmenée par Eric Pappalardo, l’équipe de Châteauneuf les Martigues a abattu un sacré boulot pour moderniser et agrandir sa piste de Supercross qui n’aura rien à envier aux plus belles pistes Européennes, comme en témoigne Cédric Soubeyras, le lauréat 2017 de la Coupe Pro Hexis Supercross. « Alors que jusqu’ici on tournait en une trentaine de secondes sur le circuit, on va cette fois en mettre quinze de plus pour boucler un tour, » confie Cédric, licencié dans ce dynamique club Provençal. « La nouvelle piste va être encore plus propice que l’ancienne aux belles bagarres, car les obstacles sont plus importants et il y aura pas moins de six longueurs de piste. Je vais découvrir le nouveau tracé en même temps que mes rivaux, car cela fait quelque temps que je ne suis pas allé rouler à Châteauneuf ; en fait c’est surtout avant de partir aux Etats Unis que j’ai roulé là bas, depuis mon retour en France je roule plus souvent en Motocross qu’en Supercross, » poursuit-il. Depuis son sacre l’an passé lors de la finale du Pro Hexis à Tours, Cédric n’a pas vraiment pris de repos en enchainant le championnat Britannique de Supercross – qu’il a remporté – et le championnat Américain de Supercross. « L’Amérique ça a toujours été un rêve, et je reviens boosté comme jamais ! J’ai pu continuer à progresser aux côtés de Marvin Musquin avec qui j’ai passé un mois et demi ; j’ai disputé neuf finales, et si je n’ai pas vraiment pu faire de break hivernal je ne peux pas me plaindre car j’adore le Supercross. »

Favori à sa propre succession, Cédric n’a pas perdu son temps depuis son retour en France puisqu’il a remporté le weekend dernier le Supercross de Clermont. Autant dire qu’il sera l’homme à battre dans son club et devant son public. « Le public, ce sera le seul avantage que j’aurais par rapport à mes rivaux ! Je vais également disposer à partir de cette course d’une moto similaire à celle que j’avais aux USA, puisque je viens de recevoir le moteur que nous avions développé et adapté à mon pilotage avec le team pour qui je roulais. A Clermont je n’avais qu’une moto de série équipée de mes suspensions, là j’aurais une machine plus évoluée ce qui ne veut pas dire que c’est pour cela que je gagnerais ! L’intérêt de rouler avec ce moteur est de commencer à préparer la saison 2019, puisqu’il y a de fortes chances pour que je reparte rouler aux USA avec cette équipe, » analyse Cédric qui se réjouit de l’essor des Supercross en France. « J’apprécie vraiment la formule du Pro Hexis Supercross, et notamment les trois finales qui sont au programme de chaque soirée ; je regrette juste que les courses soient un peu trop courtes à mon goût ; les Américains ont repris ce schéma sur quelques unes de leurs épreuves, mais chez eux chaque finale est plus longue que la précédente et c’est peut-être une idée à suivre à l’avenir. »

Ayant disputé une trentaine de Supercross en l’espace d’un an, Cédric va retrouver derrière la grille des adversaires qu’il connaît bien pour les affronter régulièrement en France. Et s’ils roulent moins souvent en Supercross que lui, Xavier Boog, Gregory Aranda, Fabien Izoird ou Florent Richier pour ne citer qu’eux vont donner du fil à retordre à Cédric qui prépare d’ailleurs Châteauneuf en roulant…en motocross ! « Il n’y a rien de tel que le motocross pour travailler la vitesse, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai prévu faire aussi des motocross cet été, une discipline où je me fais plaisir également. »

Qui s’imposera à Châteauneuf vendredi 29 ? Réponse sur place, le Moto Club ayant mis les petits plats dans les grands pour que vous passiez une super soirée. Huit finales (3 en SX2, 3 en SX1 et 2 pour les amateurs) côté courses et un show de FreeStyle sont au programme de cette soirée qui débutera à 20 heures précises.

Côte médias, outre le partenariat avec la chaine AB Moteurs qui diffusera un résumé de chaque course, la Coupe Pro Hexis vient de signer un partenariat avec RTL2 qui assurera la promotion de chacune des cinq épreuves sur ses réseaux nationaux et régionaux.

Pour plus d’informations sur le Supercross de Châteauneuf n’hésitez pas à visiter le site du club http://mcchateauneuf.com et la page Facebook dédiée « MC-Chateauneuf-les-Martigues »

Top départ le 29 Juin à Châteauneuf !

C’est dans un petit mois que sera donné le coup d’envoi de la Coupe Pro Hexis Supercross, qui va sillonner l’hexagone entre la fin juin et la fin septembre. Cinq épreuves composeront le millésime 2018, avec un coup d’envoi à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône) le 29 juin prochain, une finale à Toulouse Grenade (Tarn) le 22 septembre et trois autres rendez-vous à Fresnes-Saint-Mamès (Haute-Saône), la Bosse de Bretagne (Ille et Vilaine) et Chaumont (Haute-Marne).

Pour ce troisième opus de cette série, née il y a seulement deux ans, Josse Sallefranque et son équipe passent un nouveau cap et continuent à faire prospérer la Coupe Pro Hexis SX en proposant avec les cinq organisateurs partenaires un spectacle complet, alliant compétition et show sur des pistes renommées ayant un joli historique derrière elles. Côté compétition, le format reste inchangé avec trois catégories au programme : SX1, SX2 et amateurs. En SX1 comme en SX2 la formule des trois finales reste bien entendu d’actualité ; plébiscitée par le public, elle permet de vibrer à chacun des départs et de vivre des manches disputées jusqu’au baisser du drapeau à damiers. Du côté des amateurs on reste sur un format plus traditionnel avec une séance qualificative, une course de repêchage et deux manches permettant aux quinze pilotes qualifiés de s’aguerrir au Supercross.

A côté des champions sortant qui remettent leur titre en jeu, les top pilotes Français ont répondu présent puisque l’on retrouvera aux côtés de Thomas Do (Champion SX2) et Cédric Soubeyras (Champion SX1) des ténors comme Xavier Boog, Fabien Izoird, Gregory Aranda, Nicolas Aubin, Charles Lefrançois ou Gaëtan Le Hir en SX1 alors qu’Arnaud Aubin, Yannis Irsuti, Calvin Fonvieille, Adrien Escoffier ou Anthony Bourdon pour ne citer qu’eux rouleront en SX2. Nouveauté de cette cuvée 2018, un show FMX emmené par Romain et Brice Izzo sera intégré à chacune des cinq épreuves de la série. « Nous répondons ainsi à une demande du public et des organisateurs, le FMX étant désormais indissociable d’un Supercross. Avec Romain et Brice qui ont roulé leur bosse et décroché des podiums un peu partout sur la planète Free Style nous sommes assuré d’avoir un show à la hauteur des attentes » confie Josse Sallefranque. L’autre grande nouveauté de la saison, c’est l’arrivée en force du Pro Hexis Supercross sur les écrans TV, la chaine AB moteurs partenaire de la série ayant programmé un reportage de 26 minutes qui sera diffusé après chaque épreuve. « Aux standards de base de la série comme ces trois manches par catégorie nous continuons à grandir, et avec le show FMX, de nouvelles protections en bord de piste améliorant à la fois le look des circuits et la sécurité des pilotes, la présence d’une Hexis girl sur chaque épreuve et une diffusion télévisée de qualité nous franchissons une nouvelle étape, » poursuit Josse, maitre d’œuvre de la série qui continue à s’ouvrir aux pilotes amateurs. « Peut être qu’un futur champion en herbe se trouve dans leurs rangs, et pour nous cette catégorie est aussi importante que les autres. Cette année face aux nombreuses demandes nous avons sélectionné un groupe de pilotes qui sera engagé sur toutes les épreuves, le plateau étant à chaque fois complété par quelques pilotes régionaux qui n’ont pas forcément les moyens de disputer toutes les épreuves. »

Comme l’an passé, c’est donc à Châteauneuf les Martigues que sera donné le coup d’envoi du Pro Hexis Supercross samedi 28 Juin. Un rendez vous qui s’annonce d’autant plus prometteur que les pilotes seront d’ores et déjà passé en mode ‘Supercross’ maintenant que la saison de Motocross tire à sa fin.

Le calendrier 2018

• 29 Juin : Châteauneuf-les-Martigues (13)

• 21 Juillet : Fresnes-Saint-Mamès (70)

• 28 Juillet : La Bosse-de-Bretagne (35)

• 25 Aout : Chaumont (52)

• 22 Septembre : Toulouse-Grenade (31)

TEASER 2018

Le PRO Hexis Supercross avec les amateurs

On ne change pas une formule qui marche, c’est bien connu ! Le PRO Hexis Supercross repart donc en 2018 avec une formule inchangée, qui permet aux amateurs de rouler sur la même piste que les Pros lors des cinq épreuves de la série.

Si le format des catégories SX2 et SX1 reste inchangé pour la saison 2018 avec trois manches au programme de chaque classe, il en sera finalement de même pour la catégorie amateur. Après avoir beaucoup échangé, Josse Sallefranque a finalement statué pour la continuité. « Il y avait plusieurs options possibles, y compris de faire des sélections pour l’ensemble de la série mais après avoir discuté avec pas mal de monde nous avons convenu que la meilleure solution restait d’ouvrir chaque épreuve à tous ceux qui le souhaitent, et de faire une sélection à chaque course. Il y a bien sûr le risque de faire parfois un long déplacement sans être sûr de se qualifier, mais d’un autre côté tout le monde à sa chance, » confie-t-il.

Concrètement sur chaque épreuve les trente pilotes retenus seront séparés en deux groupes, qui auront chacun une séance chronométrée pour décrocher l’une des douze places qualificatives, la grille de départ étant complétée par les trois premiers de la manche de repêchage. Les quinze pilotes qualifiés disputeront ensuite deux manches de 6 minutes et 1 tour. Pour pouvoir s’engager dans cette catégorie amateur, les pilotes devront bien sûr être licenciés et participer à leur championnat de ligue respectif, en ayant un minimum d’expérience en Supercross. Et pour faciliter leur approche de chacune des épreuves, un coach sera présent à leurs côtés pour les briefer et les conseiller tout au long de la soirée. Pour plus d’infos et pour télécharger le bulletin d’engagement cliquez ici, l’engagement (60€ par épreuve) étant à régler au plus tard 30 jours avant chaque épreuve.

PRO HEXIS SUPERCROSS: EN PISTE POUR LA SAISON 3 !

Lancée courant 2016 par Josse Sallefranque, la Coupe Pro Hexis Supercross a franchi un cap l’an passé en réunissant l’Elite du SX Français sur cinq épreuves et en couronnant Cédric Soubeyras et Thomas Do. Comptant toujours cinq épreuves en 2018, la série continue de s’implanter dans l’hexagone.

Jeune retraité de la compétition et manager du team Honda SR, Josse Sallefranque a mis beaucoup d’énergie pour lancer cette Coupe Pro Hexis qui a connu un franc succès auprès des pilotes et des organisateurs. Un succès qui incite son géniteur à intensifier ses efforts pour répondre aux attentes de tous. « La Coupe Pro Hexis Supercross est encore jeune, mais on compte bien continuer à faire progresser la série en s’entourant de compétences et en formant une solide équipe. Notre premier objectif est de faire perdurer la série bien sûr, mais aussi de la faire grossir et d’avoir un regard encore plus professionnel dans tous les domaines, que l’on parle du public, des pilotes, des partenaires ou des médias, » confie Josse qui vient d’officialiser le calendrier 2018. « Nous aurons cinq épreuves au programme, en travaillant dans la continuité, avec des clubs qui nous ont fait confiance l’an passé ; on tient à ‘bétonner’ ce noyau et à améliorer encore ces épreuves avant d’envisager passer un autre cap en travaillant avec d’autres clubs et en ajoutant des dates au calendrier. Nous avons un très bon retour des clubs avec qui nous travaillons, nous savons sur quels points nous devons encore progresser de part et d’autre et le but est vraiment de travailler main dans la main » poursuit-il, toujours à l’écoute des organisateurs mais aussi des teams et des pilotes.

Côté sportif le schéma des courses restera inchangé, avec une formule qui vient d’ailleurs d’être reprise sur plusieurs épreuves par les promoteurs du championnat des Etats Unis de Supercross. « Notre schéma de courses avec trois finales par catégorie correspond à une attente du public, qui se plaignait de ne pas voir assez souvent les bons pilotes en piste ; cela nous a conduit à choisir cette formule qui permet de voir les top pilotes un maximum de temps puisqu’ils disputent trois courses, et c’est plutôt cool de voir que les Américains y viennent aussi, » se réjouit Josse qui accueillera les pros dans deux catégories distinctes (SX1 et SX2) mais aussi les amateurs sur les cinq épreuves du calendrier 2018. La nouveauté de cette saison 3 c’est l’intégration d’un show FMX sur chacune des cinq épreuves, le coup d’envoi de la Coupe Pro Hexis étant donné fin Juin à Châteauneuf les Martigues (Bouches du Rhône). La saison se terminera le 22 Septembre à Toulouse Grenade (Haute Garonne) après avoir visité Fresnes Saint Mamès (Haute Saône) et La Bosse de Bretagne (Ille et Vilaine) en Juillet, et Chaumont (Haute Marne) en Aout, de quoi permettre aux meilleurs spécialistes tricolores de la discipline de se départager.

Le calendrier 2018

– 29 Juin : Châteauneuf les Martigues (13)

– 21 Juillet : Fresnes Saint Mamès (70)

– 28 Juillet : La Bosse de Bretagne (35)

– 25 Aout : Chaumont (52)

– 22 Septembre : Toulouse Grenade (31)

La finale a rendu son verdict à Tours

Thomas Do et Cédric Soubeyras ont fait coup double au Parc des Expositions de Tours, remportant cette ultime épreuve du PRO Hexis Supercross et coiffant dès la première des trois manches les titres SX2 et SX1. Tous deux terminent la série de la plus belle des façons, et ont animé cette finale ou Yannis Irsuti et Xavier Boog ont été leurs plus sérieux rivaux.

Il y a bien longtemps que Tours n’avait plus reçu un Supercross, et les 2500 spectateurs présents dans le hall principal du parc expo n’ont pas regretté le déplacement et mis l’ambiance ! La catégorie SX2 a été particulièrement disputée, avec moult rebondissements qui ont fait les affaires de Thomas Do, arrivé à Tours quasi assuré du titre compte tenu du forfait d’Anthony Bourdon. Seul à pouvoir lui souffler le titre Yannis Irsuti a joué son va tout et a bien failli remporter les trois manches de la soirée, mais une chute alors qu’il menait la première course lui ôtera cette possibilité. Seulement septième de cette course Yannis allait dominer la seconde et animer la troisième, ou son duel avec Thomas Do fut le point fort de la soirée ! Connaissant parfaitement toutes les possibilités techniques du tracé Thomas et Yannis n’ont pas cessé de s’attaquer et de se doubler, Yannis profitant d’une meilleure vitesse dans les whoops pour porter une attaque victorieuse sur Thomas dans le dernier tour. C’est néanmoins Thomas (1/2/2) qui s’impose sur l’ensemble de la soirée, le titre ayant été acquis dès la première course. Derrière les deux Sudistes Benoit Paturel a superbement réussi son retour en Supercross, mettant dans le SX la même énergie qu’il en a mis tout au long de la saison de GP ; se libérant au fil de la soirée Ben (6/4/3) souffle la troisième marche du podium du jour à Brian Moreau (2/6/5) qui devance Arnaud Aubin (5/5/4).

En SX1 Cédric Soubeyras n’avait besoin que de trois petits points pour être titré, mais il a tenu à aller chercher ce nouveau titre avec la manière. Et quelle manière ! Vainqueur des trois manches de la soirée Cédric a trouvé en Xavier Boog (2/2/2) un sérieux rival, qui l’a même débordé le temps de quelques tours dans la première manche. Xavier termine second de cette soirée devant Fabien Izoird (3/4/5), Thomas Ramette (6/3/4) pénalisé par une chute au premier départ et Cyrille Coulon (5/6/3). Au championnat c’est Ramette qui monte sur la seconde marche du podium, devançant Fabien Izoird, Xavier Boog et Adrien Escoffier.